Arcoiris TV

Chi Ăš Online

211 visite
Libri.itLEROY GRANNIS. SURF PHOTOGRAPHY (IEP)FASHION DESIGNERS A–ZL’UOMO ALLA FINESTRACODICES ILLUSTRESTHOMAS LAIRD. MURALS OF TIBET - edizione limitata

Fai un link ad Arcoiris Tv

Utilizza uno dei nostri banner!


Rivista ILLUSTRATI

Sfoglia riviste di Illustrati

Sottotitolo: FRANCESE

Totale: 52

EN PLEIN COEUR D'ABIDJAN A LA RUE PRINCESSE

PETITE VIREE NOCTURNE EN PLEIN COEUR D'ABIDJAN A LA RUE PRINCESSE. QUELQUES INTERVIEWS DES M. HERMANN AUGOU DESIRE ET SES COLLEGUES, REALISE PAR ALAIN ENIS BELL POUR 3ATELESUD.VIDEO REALISEE PAR VOIXDAFRIC DE ALEX IBO BLE

FLO FLO

L'INTELLIGENCIA DE LA DIASPORA MARQUE DES POINTS; QUELQUES EXTRAITS EN VIDEO DE LA SOUTENANCE DE FLORENCE(CAMEROUNAISE), A LA FACULTE D'INGEGNERIE DE L'UNIVERSITE DE MODENA(ITALIE).VIDEO REALISEE PAR VOIXDAFRIC.

MARIAGE , M. JOHN & MISS DELPHINE

AVEC UN OUI , SERA FONDER UN FOYER PEIN D'AMOUR

Los muertos no callan

Le coraggiose testimonianze di Moy de TohĂĄ e Isabel Letelier.Pinochet fece uccidere i loro mariti che furono entrambi ministri della difesa nazionale e dell'unitĂ  popolare.Attraverso il racconto di queste due donne, e la sofferenza da loro patita, si delinea il terrore dell'intero Cile nel periodo della dittatura.Cortesia del Festival del Cinema Latino Americano di Trieste Visita il sito: www.cinelatinotrieste.org

Si moschea a Genova

VenerdĂŹ 13 Febbraio 2009 via B.Bianco, Genova ore 16:20' L'isola dell'accoglienza e dei diritti Costruiamo un'isola di dialogo e integrazione! Alla paura, all'odio e all'ignoranza creata dalla Lega Nord noi rispondiamo con una festa in piazza invitando a partecipare il quartiere e la cittĂ . Resistiamo alle fiaccolate xenofobe e razziste! Vogliamo una cittĂ  laica, antirazzista, antifascista e multiculturale! Chi non riconosce i diritti di tutti non passerĂ ! FERMIAMO LA CROCIATA DELLA LEGA ! E' TEMPO DI INTEGRAZIONE E DIALOGO ! E' TEMPO DI FESTA ! Musica, dibattito, vino, focaccia. CSOA TDN, ComunitĂ  di San Benedetto al Porto, ARCI e altre realtĂ  del quartiere e della cittĂ .

José Saramago - Le temps d'une mémoire

XXIII FESTIVAL DE CINEMA LATINO AMERICANOConcorso Arcoiris TV - Premio del Pubblico On LineDocumento sul poeta e scrittore portoghese, Premio Nobel nel 1998. Realizza il primo romanzo, "Terra del peccato", nel 1947 e si iscrive clandestinamente, nel 1969, al Partito Comunista portoghese, evitando la polizia politica del regime. Negli anni ‘60 Ăš critico letterario per la rivista “Seara Nova” e scrive la prima raccolta di poesie, “I poemi possibili” (1966). Dal 1972 al 1973 cura l’edizione del giornale “Diario de Lisboa” epubblica "Probabilmente allegria", (1970), cronache, "Di questo e d'altro mondo", (1971), "Il bagaglio del viaggiatore", (1973); "Le opinioni che DL ebbe", (1974) testi teatrali, romanzi e racconti e, successivamente, i romanzi “Manuale di pittura e calligrafia” e “Una terra chiamata Alentejo”. Il successo arriva nel 1982 grazie a “Memoriale del convento”: seguiranno "L'anno della morte di Ricardo Reis" e "La zattera di pietra", apprezzate da pubblico e criticaletteraria. Negli anni ‘90 si suggella il successo internazionale con "Storia dell'assedio di Lisbona", "Il Vangelo secondo GesĂč" e "CecitĂ ".Le sue posizioni nei riguardi della religione hanno alimentato polemiche e controversie in Portogallo. Dal 2002 Ăš Presidente onorario dell’Associazione Luca Coscioni.Regia: Carmen CastilloSceneggiatura: Carmen Castillo e Tessa BrisacFotografia (colore): Ned BurgessMontaggio: Eva Feigeles-AimĂ© e AgnĂšs PoullinSuono: Corinne GigonMusica: Jorge ArriagadaProduttore delegato: JosĂ© Chidlowsky, ClĂ©mence CoppeyProduttore esecutivo: Anne-Marie Marsaguet-Chion, AlainBastide, Nathalie BĂ©slas, AngĂšle Le NĂ©vĂ©Produzione: Les films Ă  LouAnno di produzione: 2008Per informazioni o acquisto del video scrivere a festivalatino@gmail.com
Visita il sito:
www.cinelatinotrieste.org

Visita il sito: www.cinelatinotrieste.org

Consommation et production durable : la voie vers un monde plus vert

Changer les modes de consommation et de production est l’un des principaux objectifs du dĂ©veloppement soutenable. L’évolution des habitudes de consommation des EuropĂ©ens exerce une pression sans cesse accrue sur l’environnement. Les transports, le logement et l'alimentation reprĂ©sentent environ 80 % de l’impact de l’homme sur l’environnement, en ce compris les dĂ©chets et les Ă©missions de CO2.DĂšs lors, nos choix de consommateurs peuvent rĂ©duire notre impact sur l’environnement et inciter les entreprises Ă  concevoir des produits et services qui en sont plus respectueux.Pour Ă©valuer et amĂ©liorer l’impact environnemental d’un produit, il faut apprĂ©cier toute sa durĂ©e de vie – l’ensemble de la chaĂźne allant de sa conception Ă  son Ă©limination en passant par sa production et sa consommation. Aussi la consommation et la production durables impliquent-elles des biens et des services meilleurs sur le plan environnemental: soit parce qu’ils nĂ©cessitent moins de ressources, gĂ©nĂšrent moins de dĂ©chets ou ont de moindres niveaux d’émission, soit simplement parce qu’ils consomment moins d’énergie lors de leur utilisation.Mais au-delĂ  de la production, il est tout aussi important que ces produits soient correctement Ă©tiquetĂ©s afin que les consommateurs puissent opĂ©rer un choix conscient.« Le paquet lĂ©gislatif sur la production et la consommation durable va inclure une sĂ©rie de propositions et de mesures additionnelles. », dĂ©clare Mr Timo MĂ€kelĂ€, de la DG Environnement de la Commission EuropĂ©enne. « Ces mesures vont se focaliser sur l’amĂ©lioration des produits mis sur le marchĂ©, les rendre plus « durables » (
) Le rĂŽles des magasins est essentiel, ils ont besoins d’ĂȘtre certains que, quel que soit le produit qu’ils mettent sur leurs Ă©tagĂšres, il soit clairement identifiĂ© par le consommateur. Et c’est pourquoi le systĂšme EuropĂ©en Ecolabel est tellement important
 » C’est pourquoi l’organisme indĂ©pendant europĂ©en Eco-label autorise l’utilisation de son logo pour toute une gamme de services et de produits qui contribuent Ă  la durabilitĂ© environnementale.En optant pour ces produits, les consommateurs peuvent, d’une part, diminuer leur empreinte Ă©cologique et, d’autre part, encourager les producteurs Ă  produire «plus vert», pour le plus grand bien de notre environnement.Cette nouvelle vidĂ©o de la Commission europĂ©enne prĂ©sente la derniĂšre tendance du dĂ©veloppement durable tout en expliquant la finalitĂ© et l’accent de la consommation durable, de la production durable, du calcul des coĂ»ts du cycle de vie, et l’effet rebond environnemental.Le reportage comporte des Ă©tudes de cas et des entretiens avec :Annick Vanderpoorten, du WWF en BelgiqueKirsi Surmonen, directrice du dĂ©veloppement durable chez Nokia en FinlandeCatherine Rousseau, du Centre de Recherche et d’Information des Organisations de Consommateurs en BelgiqueTimo MĂ€kelĂ€, directeur du DĂ©veloppement Durable et de l’IntĂ©gration Ă  la DG Environnement de la Commission EuropĂ©enneFabrizio Zago, expert Ecolabel de Chemica HTS en ItalieFabrizio Ceccarelli, porte-parole de COOP, chaine de magasins italiensCarlo Gittoi et Chiara Rapresti; consommateurs italiens.Visitez le site : www.mostra.comTĂ©lĂ©chargez les sous-titres :

Soins de santé sans frontiÚres

Bien que la grande majoritĂ© des patients reçoive des soins de santĂ© dans leur propre pays, ceux-ci sont parfois mieux fournis Ă  l’étranger. Cela peut ĂȘtre le cas, par exemple, pour des soins trĂšs spĂ©cialisĂ©s ou dans le cas des zones frontaliĂšres oĂč le plus proche service appropriĂ© se trouve de l’autre cĂŽtĂ© de la frontiĂšre.  La nouvelle directive proposĂ©e mettrait en application des rĂšgles dĂ©finissant les droits des patients concernant le remboursement des honoraires pour le traitement mĂ©dical Ă  l'Ă©tranger. La proposition, qui serĂ  adoptĂ©e le mercredi 2 juillet, établirait Ă©galement clairement la responsabilitĂ© de la qualitĂ© et de la sĂ»retĂ© des soins transfrontaliers. Enfin elle renforcera la coopĂ©ration dans des rĂ©gions frontaliĂšres et entre les centres de rĂ©fĂ©rence pour les soins spĂ©cialisĂ©s.Il est important de remarquer qu’afin de recevoir un traitement mĂ©dical de valeur, un patient n’est pas nĂ©cessairement obligĂ© de franchir ses frontiĂšres. La nouvelle directive favorise l'Ă©tablissement d’un rĂ©seau de centres de rĂ©fĂ©rence qui, avec l'aide de nouvelles technologies de telecommunications, permettra un Ă©change de pratiques et d’expertise entre les Etats membres.De maniĂšre alternative, la tĂ©lĂ©medicine permet Ă  un expert, situĂ© dans un certain pays, d’assister voire pratiquer une chirurgie directe dans un autre pays par l'intermĂ©diaire d'un raccordement visuel.Le reportage vidĂ©o comprend des entretiens avec :Prof. T.O.F. Wagner, Pneumologue, UniversitĂ© de Frankfort, AllemagnePeder Jest, Directeur MĂ©dical, Funen HĂŽpital, DanemarkLeslie Christensen, Radiologiste, Funen HĂŽpital, DanemarkAndroula Vassileiou, Commissaire chargĂ© de la santĂ©, Commission europĂ©enne.Visitez le site: www.mostra.comTĂ©lĂ©chargez les sous-titres:

Protection de la dignité des personnes ùgées

Tournage en RépubliqueTchÚque dans un centre communautaire pour personnes ùgées.
Le centre est installé à Prague et est géré par Zivot 90. Le centre proposeun service téléphonique « Senior Line », un accueil temporaire pourpersonnes malades, un service de revalidation, etc.
Tournage au Royaume-Uni, Ă Londres, chez Kay.
Kay souffre de sclérose en plaques et a été abusée par une aide à domicile.Aussi des vues générales de Londres et des images de personnes ùgées dansla rue.
Tournage au Pays-Bas, Ă  laFondation Humanitas.
La Fondation gÚre des homes pour personnes ùgées. Différentesséquences sur le site de Rotterdam dans la salle de physiothérapie, chez lecoiffeur de la résidence, au grand restaurant, au musée, dans les chambresindividuelles, etc.
Personnes interviewées
Monica Caro, amie de Kay (personne abusée parune aide à domicile)
Gary Fitzgerald,directeur de l’organisation Action on Elder Abuse
Simon Biggs,Institute ofGerontology, Center on Aging, King's CollegeLondon
Ivan Lewis, Under Secretary of State for Care Services, UnitedKingdom
Robert PitrĂĄk, responsable Senior Line, Zivot 90
Mirjam Van Dongen, ambassadrice nationale pourla campagne STOP
Jolly van der Velden, Service maltraitance des personnesùgées, La Haye
VladimĂ­r Ć pidla, Commissaire europĂ©en Ă  l’emploi, aux affairessociales et Ă  l’égalitĂ© des chances
Visitez le site: www.mostra.com
Téléchargez les sous-titres:

En finir avec la pauvreté des enfants en Europe

Les enfants qui grandissent dans la pauvretĂ© etl’exclusion sociale ont moins de chances que leurs pairs mieux lotis derĂ©ussir Ă  l’école, d’ĂȘtre en bonne santĂ© et d’éviter d’ĂȘtre confrontĂ©s Ă  lajustice pĂ©nale. Ils sont Ă©galement susceptibles de rencontrer davantage dedifficultĂ©s pour faire leur entrĂ©e sur le marchĂ© du travail et trouver leurplace au sein de la sociĂ©tĂ©.
La reprise Ă©conomique rĂ©cente et la baisse du taux dechĂŽmage ne se sont pas traduites par une rĂ©duction de la pauvretĂ© desenfants. La thĂ©orie du ruissellement ne marche pas; en revanche, l’actionciblĂ©e, elle, fonctionne, telle que le fait d’aider les parents Ă  obtenir etĂ  conserver un emploi de qualitĂ©, de fournir un service de garde d’enfantsde qualitĂ© Ă  un prix abordable et de garantir un accĂšs gratuit ousubventionnĂ© au logement, Ă  la santĂ©, aux transports et Ă  la scolaritĂ©.
Au niveau communautaire, les donnĂ©es recueillies dansl’ensemble de l’UE sur la pauvretĂ© des enfants permettent aux États membresde s’inspirer mutuellement pour Ă©laborer leurs politiques de lutte contrel’exclusion sociale. L’Union europĂ©enne vient de publier son dernier rapportconjoint annuel sur la situation en matiĂšre d’inclusion sociale dans chacundes 27 États membres. Il se concentre tout particuliĂšrement cette annĂ©e surla pauvretĂ© des enfants. Les dirigeants de l’UE examineront ce rapport lorsdu Sommet de printemps des 13 et 14 mars.
Au Royaume-Uni, la fixation d’objectifs quantitatifs apermis de rĂ©duire considĂ©rablement le taux de pauvretĂ© des enfants. L’UEdĂ©pense Ă©galement plus de 10 milliards d’euros Ă  travers divers programmesde financement afin d’amĂ©liorer le quotidien des personnes dĂ©favorisĂ©es, etnotamment de lutter contre la pauvretĂ© des enfants.
Le reportage vidéo comprend des entretiens avec :
Rimante Salaseviciute, médiateur pour les droitsdes enfants en Lituanie
Dale Kabasinskaite, professeur assistant,Université Mykolas Romeris, Vilnius
Violita Lapinskiene, mĂšre de cinq enfants,Vilnius
Romutis Zebuolis, directeur, foyer pour enfantsde l’État d’Alytus, Lituanie
Ruslan Soldatenko, garçon en centre d’accueilpour enfants, Vilnius
Catherine Atkinson, coordinateur assistant,Genesis Rhondda Cynon Taf, Pays de Galles
Carryn Williams, chef de planning, municipalitéde Rhondda Cynon Taf Children, Pays de Galles
Angharad Jones, jeune mÚre célibataire sansemploi
Catriona Williams, président, ONG Eurochild

Visitez le site: www.mostra.com
Téléchargez les sous-titres: